De la hantise que procure une partie parfaite

(PFFF ! no 20160323) Les PFFFs sont sporadiques depuis le début de l’année, la principale raison étant que je participe à deux championnats d’échecs par Correspondance. Cela me prend plus de temps que je voudrais l’admettre. Loin de nous faciliter la vie, les banques de parties ainsi que les moteurs artificiels nous font travailler plus que jamais auparavant.

Lors des derniers grands tournois par correspondance, autour de 90% des parties se sont soldées par la nulle. Bien qu’on puisse encore apprécier le jeu à se niveau de perfection, l’aspect sportif en souffre. Dans une lettre ouverte, un Grand-Maître et Champion du monde par correspondance suggère de tester une vieille suggestion d’Emanuel Lasker et de modifier la Loi des échecs pour que le pat et le dénuement du roi adverse (avec pour soi une pièce) procure 3/4 de point.

Grisâtre

(PFFF! no 20160310) Un fan aurait déjà dit à Bob Ross qu’il ne pouvait pas peindre car il était daltonien. Au lieu de lui rappeler que plusieurs peintres avaient des troubles visuels (parmi lesquels on retrouverait Degas et Monet), Bob aurait peint une toile sans couleur. Elle était toute sauf grisâtre.

Légende universelle

(PFFF ! no 20160308) Des chercheurs seraient en train de découvrir la quintessence des bandes dessinées du New Yorker. Mon hypothèse favorite est

J’aimerais vous ajouter à mon réseau LinkedIn.

Vérifier par vous-mêmes:

J'aimerais vous ajouter à mon réseau LinkedIn.