Calcul des Félicités

(PFFF ! no 20170724) Il y a de cela bien longtemps, un philosophe du nom de Jeremy Bentham aurait renfermé dans ces vers de mirliton l’essentiel de la morale, de la politique et peut-être aussi de la sexualité humaine (traduction maison):

Intense, long, certain, rapide, fécond, pure —

Par ces marques plaisir et déplaisir perdurent.
Le plaisir recherche si personnel est le but:
S’il est plutôt public, accroît son étendu
La douleur évite peu importe le dessein:

Si déplaisir doit survenir, choisis le plus succinct.

https://en.wikipedia.org/wiki/Felicific_calculus

La nuit sur la table

(PFFF ! no 20170708) Jean Cocteau ne croit pas à la mort. Il préfère la mythologie à l’histoire, car l’histoire est tissée de vérités qui deviennent des mensonges, alors que le processus inverse habite la mythologie. Dans cette vidéo où il semble s’adresser à la jeunesse des années 2000, il rappelle aussi l’idée de Picasso selon laquelle devenir jeune prend du temps.

https://youtu.be/z-x-wNiN4Hk

Que jeunesse passe

(PFFF ! no 20170704) Charles, fils de Marguerite Dufrost de Lajemmerais, aussi connue sous le nom de Sainte Marie-Marguerite d’Youville, aurait écrit dans l’une de ses lettres:

[L]a jeunesse d’un être s’achève au moment où pour cet être la mort prend des proportions de réalité.