Être vu ou ne pas être vu

(PFFF ! no 20220130) Dans une entrevue pour **The Paris Review** {1}, l’auteur Nathan Ball rappelle qu’à travailler sous des tyrans il peut arriver que nous en devenions un nous-mêmes. Cette remarque somme toute banale en éclipse peut-être une autre, plus loin:

C’est une joie que d’être caché et un désastre de ne pas être trouvé [It is a joy to be hidden and a disaster not to be found.]

L’organisme CARE estime {2} que dix pays dans les souffrances  seraient sous-représentées dans les médias occidentaux: la Zambie, l’Ukraine, le Malawi, la République Centrafricaine, le Guatemala, la Colombie, le Burundi, le Niger, le Zimbabwe et le Honduras. Cependant, les investisseurs surenchérissent dans les espaces virtuels les plus prestigieux {3}.


{1} https://www.theparisreview.org/blog/2019/09/10/we-labor-under-tyrants-an-interview-with-jesse-ball/

{2} https://www.theguardian.com/global-development/2022/jan/14/worlds-poorest-bear-brunt-of-climate-crisis-10-underreported-emergencies

{3} https://www.cnbc.com/2022/01/12/investors-are-paying-millions-for-virtual-land-in-the-metaverse.html

edit_post_link(__('Edit'));